Indicibles territoires

Hélène Bardot, Christine Métrailler, Sophie Clerfayt

vendredi 30 avril

 

20h00

ado/adulte

dès 13 ans

Durée : 1h15

La julienne

116 rte de Saint-Julien

1228 Plan-les-Ouates

Bus D, arrêt Aviateurs

Résumé

Tour à tour sous le vent, face à la pente ou dans un tourbillon cosmopolite, Hélène Bardot (France), Sophie Clerfayt (Belgique), Christine Métrailler (Suisse) ont arpenté leurs territoires. Au-delà des clichés, trois nations à priori banalement semblables. Mais à se visiter, chacune trouve bien sûr de l’exotisme et de l’insolite chez les deux autres ! Et

cela rénove le regard que chacune porte sur son territoire

et interroge la relation intime qu’elle entretient avec lui.

Un voyage entre nos territoires socio-culturels et nos territoires intimes.

Distribution

Accompagnement artistique : Bernadète Bideaude
Création sonore : Carine Demange
Création lumière : Christophe Nozeran
Une  co-production du Théâtre de la Parole, l’Outil et Polypluriel. Avec le soutien de la Communauté de Communes de la Région  Lézignanaise Corbières et Minervois (CCRLCM), de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Biographies

Sophie Clerfayt : La Bruxelloise raconte comme elle aime, et elle aime: le waterzooï, l’humour, la poésie, les frissons, le rouge, la chanson « les haricots », les champs de coquelicots, le feu de bois, la truculence, les points de suspension, un bon verre de vin rouge, les bonbons à la violette, le doute, la douceur, le Brésil et l’honnêteté.

Hélène Bardot : Naturaliste et écologue de formation universitaire, mais curieuse des questions épistémologiques,
Hélène a fini par découvrir l’oasis de paroles des mythes d’origine, puis des contes étiologiques, puis du vaste corpus des contes et s’y est aventurée en 1987.

Christine Métrailler : En 1998, Christine, alors photographe, lit une annonce dans le journal qui propose une formation de conteuse. Elle se rend au premier atelier, juste pour voir. Depuis, elle est persuadée que la curiosité est un défaut essentiel car dès lors, les histoires ne l’ont plus lâchée.